Maternité

La maternité & moi : Sarah

Le passage de jeune femme à maman

Après avoir su que j’étais atteinte d’une endométriose, je suis tombée rapidement enceinte (cela est réconfortant pour les 10% de femmes qui ont été diagnostiquées et qui ont des craintes sur la possibilité d’avoir un enfant). La grossesse s’est très bien déroulée, aucun souci particulier. Je suis restée en forme tout le long, le yoga prénatal et l’aquabike (merci Aqua by !) m’ayant permis de garder une bonne énergie tout le long de la grossesse jusqu’au dernier mois.

Mon terme était prévu le 24 août 2018. Nous étions donc à Paris tout l’été et en avons profité pour préparer un déménagement prévu fin septembre…ce qui a été sportif ! Ellie est arrivée 3 jours après le terme prévu malgré les tentatives pour accélérer les choses (acupuncture, tisanes, etc..) en évitant de justesse le déclenchement à l’hôpital Necker.

L’accouchement s’est bien déroulé mais les semaines qui ont suivi, ont quant à elle été plus compliquées alors que je ne m’y attendais pas…

Cette sensation de ne rien savoir faire

Je me retrouvais en congé maternité en ayant l’impression de ne rien savoir faire, tout en constatant qu’il n’était pas inné d’aimer son bébé dès son arrivée – créer un lien fort avec ma fille n’a pas été automatique pour moi malgré ce que l’on peut lire dans la majorité des cas. J’ai toujours été très active. Je me sentais comme « confinée » chez moi avec Ellie et David, son père.

Les premiers mois ont donc été difficiles – vrai baby blues – et la reprise de mon travail en tant qu’avocate m’a libérée. Après avoir repris un rythme normal, j’ai pu enfin profiter pleinement d’Ellie dont je suis complètement fan aujourd’hui !

Vous souhaitez témoigner ? Contactez-nous !

Laisser un commentaire

CLOSE